C'est reparti pour de nouvelles aventures !

Publié le par Je veux être maîtresse

Chers lecteurs,

 

après de longs mois d'absence (8 mois !) me voici enfin de retour...Non pas que j'avais délaissé ce blog mais l'année scolaire passée a été si intense à tous les niveaux, que je n'ai pas eu le temps d'y raconter ma petite vie d'enseignante

Vous l'aurez compris, ce n'est pas l'envie qui me manquait.

Rassurez-vous je suis toujours là, je suis toujours professeur des écoles et j'aime toujours autant mon métier !

 

Allez hop ! un petit coup de machine à remonter le temps et....nous voici en janvier 2010 (voir billet précédent.)

Après avoir connu ma 1ère déception sentimentale scolaire (une classe de petite section que j'avais dû quitter prématurément après 4 mois) j'ai été affectée dans une classe de CM2 jusqu'à la fin de l'année scolaire.

Au début mes impressions étaient très positives: élèves travailleurs malgré de grosses difficultés, bonne ambiance dans l'équipe etc...

Maintenant que je peux dresser le bilan...force est de constater que...cette expérience en dernière année de cycle 3 a été FABULEUSE

J'ai passé des moments extraordinaires avec cette classe qui est peu à peu devenue la mienne.

Enjeu majeur: le passage en 6e !

Cependant, cela ne s'est pas fait sans quelques sacrifices. A partir du mois de mars, j'ai mis les bouchées double et je me suis pas mal mis la pression...Je passais mes soirées ainsi que mes week-ends à travailler pour la classe.

J'ai eu quelques passages difficiles moralement...Il m'arrivait même de m'endormir dans la classe entre midi-et-deux. Pas facile de jongler entre les préparations, les corrections, le soutien, les rdv avec les parents, les problèmes sociaux à gérer (ex: trouver un organisme qui permette à une maman turque d'apprendre le français...parce qu'après 10 ans elle découvre enfin que cela peut être un frein à l'épanouissement scolaire de ses enfants !)

Bref ! je me suis entièrement investie et j'ai tenté de faire au mieux...Mais voir les élèves progresser et prendre confiance en eux est une bien belle récompense.

J'ai beaucoup appris moi aussi...Nous formions une équipe vers un même but, le tout dans le respect !

 

Je pense que ma plus grande réussite a été de leur donner le goût du travail, qualité essentielle selon moi...Se donner les moyens de réussir, croire en soi et en ses capacités. Je n'oublierai jamais C. une élève insolente et au plus bas dans ses résultats au mois de janvier...

La collègue que je remplaçais, la punissait tout le temps, seul moyen d'avoir la paix... Et de fil en aiguille, C. s'était mise dans la peau de l'élément perturbateur de service. Cette jeune fille au visage d'ange, plus grande que moi, a bien tenté de me faire tourner en bourrique dés le 1er jour.

Mais il se trouve que la 2e semaine (elle n'avait toujours pas réussi à m'user), elle a eu un comportement exemplaire...Pourquoi ? aucune idée... Peu importe, j'en ai profité pour écrire un petit mot à ses parents, leur faisant remarquer que leur fille était tout à fait capable d'avoir une attitude positive.

C. n'en croyait pas ses yeux !! Alors que pour moi il était tout naturel de l'encourager lorsqu'elle faisait quelque chose de bien, de son côté, il était impensable qu'un jour un adulte la complimente.

Et depuis ce jour...C. est devenue l'élève la plus exemplaire de la classe ! Elle s'est mise à travailler, les bavardages et l'insolence ont cessé. Certes, ses résultats sont restés très moyens mais la motivation était bien là ! "Vous nous avez changé la vie !" me confia sa maman....Mais non ! Il fallait juste donner la clé à C....La clé qui lui permettait d'ouvrir la porte de la confiance en soi ! C, s'était juste enfermée dans la mauvaise pièce, parce qu'on l'avait persuadée qu'elle n'arriverait jamais à rien.

Je penserai toujours à elle, car comme je lui ai dit : "Toi aussi tu m'as beaucoup appris" Et au-delà des larmes qui coulaient sur son visage le 2 juillet dernier au moment de nous quitter, j'espère qu'elle n'oubliera jamais qui elle est.

 

Cependant, il me reste encore beaucoup de choses à améliorer dans ma pratique !

La difficulté majeure que j'ai rencontrée est la gestion de mes propres émotions... Pas facile de s'imposer quand on a seulement 25 ans, face à des parents pas toujours compréhensifs.

J'ai souvent démarré au quart de tour, suite à un mot écrit dans le cahier de liaison notamment...

S'investir corps et âmes dans son métier peut avoir des avantages, mais c'est à double tranchant. Il faut savoir prendre du recul, laisser l'école dans la sphère professionnelle, une fois que la cloche a sonné. Mais moi, j'ai très souvent mis les soucis scolaires dans mon cartable le soir...Cela m'a valu de belles insomnies et crises de nerfs !

 

Maintenant, laissons la machine à remonter le temps ou la Delorean de Marty McFly (quoi ?? vous ne connaissez pas vos classiques !!!), pour revenir au dimanche 5 septembre 2010.

J'ai gardé mon poste de brigade, et je suis de nouveau sans classe fixe. Depuis la rentrée, je change chaque jour d'école.

Mais comme ma bonne étoile veille sur moi, peut-être vais-je encore avoir de la chance ? Si tout va bien, je devrais retourner dans mon école maternelle fétiche pour reprendre la classe des petits que j'avais l'an dernier

En attendant, je vous dis à très bientôt et vous promets un peu plus d'assiduité !!

 

Scolairement vôtre..!

 

 

(dangerecole.blogspot.com)

 

Publié dans Billets d'humeur

Commenter cet article