Concours blanc: enfer et damnation

Publié le par Je veux être maîtresse

Je profite de la fin du dernier concours blanc pour vous donner des news...mais je tiens à vous prévenir, elles seront maussades

  

Et pour cause! Comme le titre de ce post l'indique, le dernier concours blanc n'a pas marché du tout pour moi...Je n'ai pas encore les notes, mais je le sens, du moins hier j'ai senti la grosse claque.

 

Nous n'avons eu que deux concours blancs grandeur nature dans l'année. Le 1er ne s'était pas trop mal passé...enfin il parait !

Avec un 10/20 en français j'ai terminé 2ème de la promo  mais je vous rassure mon prof note trés sec et la meilleure note c'était...11/20 ! Waouh! ça vole haut !

Puis en mathématiques, j'avais quand même réussi à décrocher un 11/20 (meilleure de la promo = 14) alors que je n'avais pas terminé (il me manquait un exercice sur 6 points à faire).

Il n'y a qu'en histoire-géo où je me suis toujours bien défendue cette année avec les éloges de mon professeur parfois...alors que je suis linguiste à la base et non historienne ou géographe

Bref ! mes notes peuvent sembler modestes mais je vous rappelle que c'est un concours et que lors de la prépa les profs notent secs donc à ce moment là je pouvais m'estimer heureuse...vu que je n'avais encore jamais eu une note inférieure à 10.

 

Mais hier tout s'est écroulé ! Alors que je voulais tout cartonner pour ce DERNIER concours blanc, je me suis littéralement vautrée (pardonnez-moi l'expression).

Mauvaise gestion du temps en français, erreur idiote en maths qui m'a faussée tout un exercice sur 7 points...Encore une fois il n'y a qu'en histoire-géo que ça a bien marché...

Et là je flippe comme une dingue car le concours, le VRAI, celui pour lequel j'ai sacrifié un an de ma vie (bon ok un an dans une vie normalement ce n'est rien !) est dans un mois !

 

Depuis je suis comme une lionne en cage...démoralisée...j'hésite même à travailler les matières de l'oral car au fond de moi je commence à douter: vais-je passer la barre des écrits ?

C'est dur...trés dur..!

Et quelle pression ! Mon père est persuadé que je vais décrocher ce concours haut la main, mes amis et mon chéri comptent sur moi...quant à mes ennemis (et oui j'en ai ) ils scrutent le moment où je vais râter ce concours (certains se diront "Enfin elle loupe quelque chose!bien fait pour sa g.....")

 

Il y a des moments où je n'y crois plus...

J'ai lu certains commentaires que vous m'avez laissé et parfois les gens sont étonnés de voir à quel point je prends ce concours à coeur...Mais c'est comme ça! C'est ma façon d'être, je suis à fond dans tout ce que je fais. J'ai quitté Toulouse pour pouvoir suivre la prépa à l'IUFM (c'était un rêve...), mes parents me financent (appart, factures et j'en passe) et surtout j'ai été recrutée sur concours alors que 2000 et quelques personnes ont été refusées l'an dernier...dont des amies chères...Alors oui moi j'ai eu cette chance ! Alors oui je l'ai saisie..!

 

 

Si j'échoue à ce concours je m'en remettrais...je rentrerais à Toulouse pour retrouver ma famille et mon chéri...Peut-être même je m'inscrirais à la fac pour faire la maîtrise que je rêvais de faire il y a quelques temps...Mais dans tous les cas je persévererai même si la chute sera dure.

 

En revanche si je l'ai....

Publié dans Années IUFM

Commenter cet article