Des nouvelles !

Publié le par Je veux être maîtresse

Chers lecteurs,

 

tout d'abord 1000 excuses pour cette absence et autant de mercis pour vos lectures fidèles !

Je vous présente mes meilleurs voeux pour cette année 2009: qu'elle soit à la hauteur de vos espérances !

 

Tout va bien de mon côté, je suis toujours en poste en TPS/PS jusqu'en avril. Depuis décembre, j'ai bien pris mes marques dans l'école et dans la classe.

J'ai 17 TPS et 8 PS. Comme je le disais dans mon dernier post, l'école est extra ! Une vraie école maternelle où il fait bon vivre et enseigner .

Je m'entends très bien avec mes collègues également. Ces dernières me donnent en plus plein de conseils, et leur expérience bienveillante m'aide à aller de l'avant. Car même si j'ai déjà eu ce niveau l'année dernière en stage filé, je reste une débutante avec ses incertitudes...

Je profite pleinement de cette nouvelle expérience, sans trop penser que dans 2 mois et demi, je redeviendrai une remplaçante...sans classe...Je me rends compte à quel point cette situation me déplaît. J'ai besoin de stabilité, de relations avec les élèves, les parents, les collègues...Mais tout n'est pas noir, mon expérience ne cesse de croître

 

Je n'en ai jamais parlé sur ce blog, mais il est temps maintenant que j'aborde le sujet des mutations !!

En effet, c'est un sujet qui tient à coeur à bon nombre d'enseignants !

Pour ma part, j'ai demandé une mutation dans les Bouches-du-Rhône, pour rejoindre mon fiancé qui est parti travailler à Marseille.

L'an dernier, je n'avais pas pu l'obtenir car j'étais encore PE2 . J'espère sincèrement que cette année sera la bonne !! Cependant, j'ai conscience que mes conditions de travail seront considérablement différentes si j'obtiens mon départ pour Marseille...Il faut dire que dans le Lot, département rural par excellence, les conditions sont très bonnes pour enseigner. Marseille est la deuxième ville de France, elle a un taux d'insécurité assez élevé...j'ai un peu peur mais bon, j'ai décidé que ma vie privée passerait avant.

Du coup j'ai participé en décembre aux "PERMUTATIONS INFORMATISéES". Encore un charmant jargon qu'il va falloir que j'explique...

 

Permutations: en quelques mots...

 

En fait, chaque enseignant qui veut changer de département, se connecte sur "i-prof" (plate-forme informatique qui gère notre carrière), et rempli un dossier dans lequel il indique sa situation familiale, et les raisons pour lesquelles il veut se faire muter. Chaque paramètre donne un certain nombre de points. Voici les paramètres pris en compte:

- l'échelon (l'ancienneté dans le métier de professeur en gros)

- la situation familiale: PACS et mariage

- le nombre d'enfants

- le nombre d'années de séparation géographique

J'en oublie volontairement car ces derniers sont les principaux.

 

Je vais prendre mon exemple:

-->échelon 3 : 22 points

-->PACS: 150 points (le mariage compte aussi pour 150 points)

-->1 année de séparation géographique: 50 points (c'est 50 points par année de séparation)

-->TOTAL: 222 points, c'est mon barême pour changer de département.

 

A quoi servent ces points ??

 

Dans l'Education nationale, le barême est votre "monnaie" pour obtenir ce que vous souhaitez...Tout se joue avec les points (mouvements, mutations...)

Une fois les points calculés et votre barême officialisé (les services de l'IA vérifient si il n'y a pas d'erreurs), nous sommes classés par département (dans l'ordre décroissant...dois-je le préciser )

C'est un ordinateur qui va calculer si vous pouvez ou non être muté en fonction des données de tous les départements. L'ordinateur calcule en 2 phases.

 

Phase 1: MUTATIONS

Les IA donnent pour leur département le nombre de personnes qu'ils acceptent pour la mutation. L'odinateur va donc classer les demandes pour un département X. Si ce département X peut prendre 20 personnes en mutation, l'ordinateur choisira les 20 plus forts barêmes. Ces personnes entreront dans le département grâce à ce seul paramètre.

 

Phase 2: PERMUTATIONS (attention ce n'est pas pareil )

Il reste encore plein de monde sur le carreau ! Maintenant, l'ordinateur va procéder à des "échanges de postes".

Par exemple, un professeur lambda originaire du département X veut aller dans le département Y. Il pourra y aller si on trouve un autre professeur voulant aller dans le département X, car il faut COMPENSER les départs !

Pour cela, l'ordinateur fait des chaînes. Il y aura dans toute la France autant de "sorties" que d' "entrées". Je ne sais pas si je suis claire

Dans tous les cas pour cette phase le barême est moins "important". Il sert juste à départager...Ici c'est votre département d'origine qui jouera ou non en votre faveur.

EXEMPLE: Un professeur qui veut partir d'un département très côté (les départements du Sud le sont en général), a plus de chance d'obtenir satisfaction car il y a foule au portillon pour le remplacer ! Le cas échéant, un professeur d'un département peu attractif (académie de Créteil par exemple), aura plus de mal à permuter car peu de monde veut aller là-bas...on aura plus de mal à compenser son départ.

 

Au terme de ces deux phases, un maximum de personnes doit avoir obtenu satisfaction. Hélas, chaque année, de nombreux collègues n'ont pas leur mutation, et doivent encore passer une année de plus loin de leur famille

Pour avoir le plus de chances de partir, mieux vaut avoir un "fort barême" et en plus venir d'un département prisé...

 

Et dans  mon cas ?

Pour une fois, je pense ne pas être trop mal lotie...Mon barême n'est pas trop mal car je fais jouer le rapprochement de conjoint. De plus, je viens du Lot qui est un département assez prisé il paraît...Chaque année, environ 200 personnes veulent y rentrer (je n'aurais pas de mal à en partir apparemment) !!

Mais la mutation n'est pas une science exacte, et on n'est jamais sûr de rien. Tout dépend des autres, de leur barême, de ce qu'ils demandent...

Je croise fort les doigts donc en attendant le 20 Mars, date à laquelle j'aurai la réponse. Si la réponse est positive, je termine l'année scolaire dans le Lot et j'intègre dés septembre 2009 les Bouches-du-Rhône. Entre-temps, je participe au mouvement dans les BDR pour que je puisse avoir un poste.

Si la réponse est négative, il me reste une seconde chance au mois de Juin...Les ineat/exeat. Mais je m'arrêterai là pour les explications alambiquées

 

A très bientôt et merci encore pour vos lectures !

 

Marseille

Publié dans Billets d'humeur

Commenter cet article