Le bonheur est dans la cour de récré :-)

Publié le par Je veux être maîtresse

J'ai décidé de mettre un peu plus à jour mon blog, d'une part pour me rattraper de ces absences répétées de cet été mais aussi pour vous faire partager mon quotidien de PE2 bien évidemment.

 

Aujourd'hui nous sommes jeudi, jour de stage filé !

Mon 4ème jeudi pour être plus précise.

Si mes débuts ont été un peu difficiles, j'avoue que ça va de mieux en mieux (en espérant que ça continue ).

Je n'ai pas eu de mal à me faire accepter dans l'école. Toute l'équipe me considère comme une enseignante à part entière, à commencer par Marie, la directrice que je remplace. Elle me fait confiance et me laisse entière carte blanche pour piloter sa classe ce jour-là.

Même si cela peut paraître agréable à 1ère vue, un inconvénient subsiste: elle ne m'aide pas beaucoup du coup !

Cependant, le directeur que nous remplaçons n'a aucune obligation de nous aider, il n'est pas là pour nous former. Et puis un directeur d'école à d'autres chats à fouetter et c'est bien normal...

Donc au début c'était un peu dur (on est toujours au début me direz-vous...) Lachée en pleine nature avec 29 enfants et avec une formation plus que succinte (pour l'instant), j'ai quelque peu tâtonné.

Heureusement nous avons des tuteurs qui sont maîtres formateurs et qui nous ont bien aidé à démarrer.

 

Et aujourd'hui, je peux dire que c'est le 1er jeudi où je sors de l'école ravie à ce point.

Je suis de plus en plus à l'aise avec ma classe et une réelle complicité est née entre nous.

La maternelle est un monde avec ses règles, ses us et coutumes...il faut les apprendre, les intégrer et jouer avec si vous voulez rentrer dans le quotidien de ces petites âmes qui débutent dans la vie .

 

 

L'enseignant de maternelle: une espèce trés trés spéciale :

 

Je me découvre chaque jour un nouveau talent caché...Oui, car l'enseignant de maternelle ne doit pas connaître l'inhinition et pour cause !

Il doit savoir chanter, danser, se rouler par terre si necessaire (pour montrer comme faire une roulade par exemple hi hi ), pêtrir de la pâte à modeler, mettre ses mains dans la peinture, imiter toute sorte de voix et de cris d'animaux...

De plus il se donne à d'étranges collections et rituels: il récupère les pots de yaourts, ne jette plus les rouleaux de papier toilette, court aprés le moindre bouchon de bouteille et même il lui arrive parfois de retomber en enfance et de se régaler devant un épisode de Dora l'exloratrice...(non là je plaisante ! )

Bref ! l'enseignant de maternelle est un adulte avec une âme d'enfant .

 

Cependant, il n'oublie jamais qu'il est là pour faire entrer les enfants dans les APPRENTISSAGES et non pour jouer comme en centre aéré...(non non l'école ce n'est pas les vacances!)

Bien souvent, les enseignant de maternelle sont sous-considérés...Déjà que les profs d'écoles en général sont un peu dévalorisés par leurs collègues du secondaire (chose complètement débile pardonnez-moi...nous avons exactement le même niveau d'études et notre concours est aussi difficile...n'oublions pas que nous passons TOUTES LES MATIERES et que nous sommes POLYVALENTS)...je ne vous raconte pas la réputation du prof d'école de maternelle qui lui est considéré comme un vulgaire pantin bon qu'à faire de l'occupationnel...

 

INJUSTE !

Imaginez une seule seconde une classe remplie de 30 jeunes enfants, un cadre institutionnel de plus en plus rigide (on obéit à l'Etat et aux programmes ne l'oublions pas), et donc une responsabilité, une obligation légitime de faire de ces enfants de futurs élèves armés à poursuivre leur scolarité dans les meilleures conditions.

Ce n'est pas rien.

 

Mais trêve de coups de gueule, je vais vous raconter ce que je fais dans ma classe en espérant convaincre les quelques réticents

 

Nous travaillons toute l'année sur un projet sur le jardinage.

Dans la cour de récréation nous avons un splendide potager et ce sont les enfants eux-mêmes qui ont planté les graines qui sont ensuite devenues légumes !!

Tout cela pour les sensibiliser à l'environnement et à l'écologie...C'est quelque chose qui tient à coeur à toute l'équipe...Nous formons les citoyens de demain...

Dans la classe de petite section dont je m'occupe le jeudi, nous allons à notre manière contribuer à cette éducation à l'environnement en donnant aux enfants l'occasion de mieux connaître la nature à leur échelle.

Oui à leur échelle, car il n'est pas question de faire des cours de sciences nat' .

 

Pour ma part, je travaille à partir d'albums de littérature de jeunesse.

Marie a l'intention de leur faire connaître les insectes.

Cette semaine, j'ai donc décidé de commencer un mini projet avec 2 albums dont voici les noms:

 

                  

 

Il s'agit de 2 albums trés connus qui mettent en scène 2 représentations différentes de la chenille (1er insecte introduit de l'année).

D'une part, varier les ouvrages de litterature de jeunesse permet aux enfants de se familiariser avec l'univers du livre et surtout de commencer à leur doner envie d'aller vers l'objet livre.

En ce qui me concerne, je suis amoureuse de la litterature de jeunesse et cette année je vais m'efforcer de leur faire voir le plus de livres possibles.

Mais un gros travail trasnversal peut être fait à partir d'un album de jeunesse.

Par exemple, à partir de la chenille, on peut travailler la découverte du monde, mais aussi le graphisme (faire une chenille avec des traces de bouchons de liège trempés dans la peinture, des traits verticaux pour les antenns et les pattes...) ou encore la logique (connaissance des couleurs par exemple).

Tout cela est bien sûr expliqué rapidement...Mais il y a beaucoup de choses à faire !

 

Pour l'instant mes séquences sont encore à l'état embryonnaire...Mais je vous tiendrai au courant de la suite !

 

A bientôt pour de nouvelles aventures!

Publié dans Années IUFM

Commenter cet article