Mouvement: les aléas de la vie enseignante !

Publié le par Je veux être maîtresse

Bonjour à tous,

 

à la veille de mon deuxième stage groupé qui commence mardi, j'ai décidé de vous parler un peu des "à côtés" de la vie enseignante.

 

Le printemps arrive, c'est la belle saison mais aussi celle du... mouvement !

 

 

 

Les mouvements mode d'emploi :

 

Chaque enseignant peut participer à cette chose bizarre qu'est "le mouvement". Il y en a 2 par an et un 3ème un peu officieux peu avant chaque rentrée.

En fait lors des mouvements, l'inspection d'académie de chaque département publie la liste des postes à pourvoir.

Les enseignants déjà titulaires peuvent y participer si jamais ils veulent changer d'école, et bien sûr, les PE2 y participent d'office puisqu'il leur faut un poste à la rentrée !

 

Jusqu'ici tout va bien... Mais evidemment, nous ne pouvons pas aller où nous voulons c'est logique!

Chaque enseignant a un barême, des points accumulés avec l'ancienneté et la situation familiale. Cela permet de nous classer et les 1ers du classement seront...les 1ers servis of course !

 

Vous l'aurez compris, en tant que PE2, nous avons un barême minuscule (vu qu'on débute dans le métier) qui fait que nous sommes automatiquement en fin de liste.

Du coup, les meilleurs postes nous passent forcément sous le nez (c'est le jeu), c'est-à-dire, les postes de maternelle (très prisés dans le Lot), ou encore les postes proches de Cahors.

 

J'appelle cela "le principe de la fête foraine". Eh oui, c'est un peu comme au jeu des pièces qu'il faut faire avancer en ajoutant une autre pièce pour faire tomber les lots. On gagne des bons, des points mais au final quand on arrive à la caisse pour récupérer son cadeau, on s'aperçoit qu'il nous fallait au moins 5000 points pour avoir la jolie peluche en vitrine  Et toi avec tes 50 points il ne te reste plus qu'à choisir entre le briquet, la stylo lumineux qui marche une fois sur deux ou encore le porte-clef imitation Walt-Disney

Ben voilà, le mouvement c'est aussi ça.

 

Les postes proposés au 1er mouvement sont des postes allechants pour de jeunes débutants: des postes entiers (c'est-à dire toute l'année SA classe), proches des "grandes" villes lotoises...Mais ce sont aussi les plus cotés en points, et malheureusement, les petits PE2 n'ont pas assez de points pour rafler ces postes. Ou alors il faut qu'ils se jettent sur les quelques postes très loin et moins prisés que les autres pour être sûrs d'avoir un poste en Mai à l'issue de ce 1er mouvement.

Et chaque année, seuls quelques PE2 chanceux y arrivent (même pas une dizaine dans une promotion).

 

Mais tout n'est pas perdu !!!!!!!!!! (Là aussi c'est comme à la fête foraine, si tu n'as pas attrapé le pompom tu peux faire un autre tour de manège )

Il y a un deuxième mouvement ! Aux alentours de juin.

Même principe: une nouvelle liste de postes, encore des voeux à faire.

Mais cette-fois ça commence à être moins interessant: même si il y a quelques postes sympas, on commence à voir apparaître les fameux "postes franctionnés".

Qu'est-ce qu'un poste fractionné ? Rien de plus simple ! C'est plusieurs mi-temps pour te fabriquer un plein temps. Dans plusieurs école différentes...Tout de suite c'est moins allechant...On redevient la maîtresse de tel ou tel jour et ce n'est pas vraiment notre classe. Mais bon, il peut y avoir des occasions interessantes.

Rebelotte...Voeux...classement entre les collègues restés sans postes au 1er mouvement et...résultats fin juin !

 

Si positif: cela veut dire que tu as eu un de tes voeux ! super, tu vas pouvoir passer un été relativement "tranquille" car tu sais où tu vas atterrir à la rentrée de septembre ! (encore une fois quelques PE2...)

 

Si négatif: ben....tu vas passer un été à te morfondre car le troisième mouvement est la veille de la rentrée...Tu sais au dernier moment ce que tu vas devenir. Horrible !!!!! (sort de la majorité des PE2....)

Les postes du troisième mouvement sont des créations de postes dans l'urgence ou encore des remplacements à l'année car tel ou tel collègue ne peut finalement plus assurer ses fonctions pendant une année scolaire.

Parfois, on peut avoir de bonnes surprises si le poste est en ville ou dans un village sympa, dans une super école...

Mais on peut aussi en avoir de trèèèès mauvaises: un poste à "Saint Perpetuzelle les oies" où le portable passe difficilement et où le sigle ADSL est inconnu au bataillon . 10 habitants en comptant les moutons et le maire... Une école dans laquelle les collègues sont aussi sympas que des portes de prison ou encore dans laquelle les enfants t'attendent pour t'en faire baver !!! Bref ! on peut tout imaginer

 

 

 

J'espère que vous aurez compris cette explication sur le ton de l'humour...

Je fais un métier que j'aime par dessus tout et je continue d'avoir l'espoir de tomber sur une école pas trop mal dans un endroit pas trop isolé (ben oui je suis une fille de la ville )

Cependant, cela vous montre que les débuts d'un jeune enseignant ne sont pas faciles. L'année prochaine je serai sans doutes encore plus loin de ma famille, de mon chéri qui vit maintenant à Marseille (la mutation fera l'objet d'un autre post !)

Mais je relativise en me disant qu'il y a bien pire et....advienne que pourra !

 

Donc voilà !

1ER MOUVEMENT : du 21 mars au 9 avril 2008. Résultats fin mai !

 

En attendant, je laisse faire le destin !

 

Publié dans Une vie de prof !

Commenter cet article