Notre 1er mois d'école !

Publié le par Je veux être maîtresse

Chers lecteurs,

 

voici maintenant un mois que les 29 petits de ma classe, ont fait leur première rentrée à l'école ! Le moment est donc venu de faire un point.

Parmi eux, un bon nombre n'avait pas connu l'expérience de la collectivité (crêche ou autre.) L'accent a donc été mis particulièrement sur la socialisation (bien sûr, la cellule familiale constitue une forme de socialisation, mais vivre en grande communauté c'est autre chose !)

Nous avons travaillé sur 3  albums de littérature de jeunesse qui ont remporté un franc succés ! Et pour cause, ces 3 albums relatent la rentrée de 3 personnages très sympathiques: Corentin, Léon et Tchoupi.

L'occasion pour les enfants de prendre de la distance par rapport à leur propre expérience de la rentrée, et de mettre en mots leurs impressions. On a pu voir que nos 3 compères eux aussi, ont vécu la même chose ! Peur de l'école, préparation du cartable, contact avec la maîtresse, les copains, séparation avec les parents etc...

L'album "L'école de Léon" nous a permis d'aborder les principaux moments d'une journée de classe. Nous avons mis en parallèle la journée de classe de Léon avec la nôtre, et les enfants ont pu remarquer qu'il y avait des similitudes ! Notre classe n'est pas unique, d'autres enfants vivent les mêmes choses que nous ! Ouf, on se sent moins seuls

 

   

 

Ensuite, il a fallu prendre sa place au sein du groupe. Pas facile quand on est le seul enfant chez papa et maman ! A l'école, on se retrouve à 29 avec une seule maîtresse et une Atsem (que nous appelons "TATA" ici à Marseille) Il faut apprendre à être autonome, mais l'école c'est aussi fait pour ça !

Au bout d'un mois, nous savons travailler à notre place (car les photos et les prénoms sont collés sur les tables) et PARFOIS en silence

 

 

 

Nous savons déjà faire plein de choses ! Dés 9h, nous sommes sur le pied de guerre ! Bon, certains enfants sont encore un peu réticents à l'idée de travailler, ils ont peur de se salir, d'être avec les autres.

C'est la raison pour laquelle, je consacre le premier mois d'école à beaucoup d'activités exploratoires.

Cela peut paraître impensable, mais certains enfants n'ont jamais fait de peinture, ni pâte à modeler...D'autres n'ont pas de livres à la maison. Ils découvrent tout cela à l'école. De plus, ce n'est pas facile de se concentrer quand on a à peine 3 ans ! Les activités doivent donc rester simples et ludiques. Elles se complexifieront petit à petit. Rôme ne s'est pas faite en un jour !

 

C'est "Tata Sylvie" qui fait peinture. En septembre, nous avons fait des traces (les enfants prennent ainsi peu à peu conscience que leur corps peut laisser une trace, prémices du graphisme et de l'écriture !!) Nous avons peint avec les doigts, puis cette semaine nous faisons des empreintes de mains, de bouchons, de jouets etc...(les photos viendront plus tard pour ces dernières.)

Dans le couloir, nous avons fait un musée de classe. Toutes les deux semaines, nous exposons nos travaux !

Il peut s'agir de peinture, de collage...Cela égaye un peu les locaux et puis les enfants sont très fiers de montrer leurs productions.

Même à 3 ans, l'art a une visée communicationnelle !

 

    

 

En découverte du monde, nous avons appris quelques règles d'hygiène (essentielles en communauté !): se laver les mains, jeter son mouchoir à la poubelle (ne pas se moucher dans la main de la maîtresse !)

Dans le domaine des formes et des grandeurs, nous avons exploré tous les possibles avec les cubes en mousse. Les enfants se sont régalés à construire châteaux et maisons. De vrais architectes en herbe !

Dans le domaine du vivant, nous nous sommes intéressés aux différences filles/garçons (pas évident du tout !) et nous avons vu le schéma corporel en lien avec les rondes et les jeux dansés (photos prochainement.)

Enfin, dans le domaine de la matière, nous avons exploré tout ce qu'on peut faire avec de la pâte à modeler, puis nous avons appris à faire des boules. Les enfants se servent de mieux en mieux de leurs petites mains, il est essentiel de bien les muscler dés la petite section (toujours en ayant le graphisme et l'écriture en ligne de mire.)

 

 

 

 

Mais à l'école, on ne reste pas toute la journée assis dans la classe. Nous allons tous les jours dans la salle de motricité nous dégourdir les jambes.

Nous faisons "parcours gymnique" deux fois par semaine (les deux autres séances hebdomadaires sont consacrées à la découverte du petit matériel.)

Le parcours a pour but d'amener les élèves à prendre des risques, à se déplacer en terrain instable et à explorer différents modes de locomotion. Je profite beaucoup de ce moment pour faire verbaliser les actions aux enfants. Lorsque le parcours est bien maîtrisé, ces derniers doivent dire ce qu'ils font en employant le "Je" ("Je roule sur le tapis", "Je grimpe à l'échelle".) Certains enfants emploient la 3e personne du singulier pour parler d'eux-mêmes. On pourrait penser qu'ils souffrent du syndrome "Alain Delon" mais il n'en est rien !! Souvent, dans la sphère familiale, on peut entendre:" Il a faim Lucas ??" au lieu de dire "Tu as faim Lucas ??" Normal donc que les enfants intègrent cette formule pour parler de leur personne. Il est donc important de les habituer à utiliser le "Je" dans toutes les activités. Le parcours permet également de découvrir plein de verbes d'actions et donc d'enrichir son vocabulaire. Vous l'aurez compris, en maternelle: TOUT EST LIé !

 

 

 

Et voilà ! votre voyage en petite section est terminé pour aujourd'hui ! Nous nous retrouverons avant les vacances de la Toussaint pour récapituler ce que nous avons fait au mois d'octobre !

 

Scolairement vôtre !

Publié dans Billets d'humeur

Commenter cet article