Courrier des lecteurs: comment devenir titulaire mobile, l'album-écho en maternelle, quelles qualités pour devenir professeur des écoles

Publié le par Je veux être maîtresse

COMMENT DEVENIR TITULAIRE MOBILE ?

Bonsoir !
Tout d'abord, très sympa votre blog. Il permet d'encourager les étudiantes, comme moi, qui n'ont qu'un rêve : celui d'être prof.
Je suis actuellement en L3 de psycho, et avec toutes ces réformes, je suis complètement perdue.
J'aurais aimé commencer par être titulaire mobile, car je pense que c'est la meilleure des formations.
A quel moment du concours doit-on le préciser ?
Pensez-vous que cela va me favoriser par apport aux autres lors de l'oral?
Merci d'avance pour vos réponses.
Bien cordialement,
Pauline

 

Bonjour Pauline,
merci pour ta visite et ton message.
Saches que pour être titulaire mobile, il ne faut pas un concours spécial mais seul le CRPE (concours de professeur des écoles) Ensuite, si tu l'obtiens, il te faudra être titularisée (après ton année de stage PES1)
Une fois que tu es titulaire, tu fais des vœux pour avoir un poste: soit de titulaire mobile, ou de titulaire sur poste fixe. Attention, quand tu débutes, tu as souvent ce qui reste et tu n'obtiens quasiment jamais ce que tu souhaites.
En revanche, tu peux être remplaçante, sans le concours dans les écoles privées sous contrat avec l'Etat...Mais je n'en sais pas plus car moi je suis fonctionnaire de l'Education Nationale, je travaille dans le public.
Bref, le chemin est encore long pour toi, je te souhaite bonne chance pour la suite de tes études et bravo d'avoir choisi ce fabuleux métier.

__________________________________________________________________

COMMENT METTRE AU POINT UN ALBUM ECHO EN MATERNELLE ?

Bonjour,
Je m'appelle Laetitia. J'ai réussi à avoir un poste à l'année sur une PS/MS.
Je souhaiterai travailler le langage oral grâce aux albums-echos. En cherchant sur le net, ton blog a été indiqué. Aurais-tu des infos? J'avoue ne pas trop savoir comment m'y prendre... C'est la première fois que j'ai une classe de maternelle et j'ai conscience de ne pas avoir assez travaillé l'oralité en classe (surtout avec les PS). Ma conseillère péda trouve que c'est une bonne idée, mais à moi de me débrouiller...
 Je fais donc appel à l'entraide entre collègues...

 

Bonjour Laëtitia,

Oui j’ai soutenu mon mémoire de fin d’étude sur les albums échos, publié à l’Université du Mirail à Toulouse. J'ai réalisé plusieurs albums échos: raconter une journée de classe en TPS/PS, et l'an dernier album-écho sur un projet jardinage que nous avions dans notre école.

- Déjà avant de prendre les photos il te faut des objectifs langagiers. Une fois tes objectifs définis, là tu prends les photos. Par exemple, si tu veux travailler l'usage de la préposition, tu prends des photos de tes élèves en motricité pour leur faire dire "Il monte sur la poutre" "Il passe dans le tunnel" etc... Tout dépend aussi si tu veux faire un album par enfant pour l'usage du "je" ou bien un album pour la classe donc ce sera les pronoms de 3e personnes.
Bref, avant de commencer il faut définir ce que tu veux faire apprendre à tes élèves. Un album-écho doit avoir des objectifs langagiers très précis pour être efficace.

- Une fois tes objectifs définis et tes photos prises il faut mettre en oeuvre la dictée à l'adulte. Je te conseille de lire les ouvrages de Philippe BOISSEAU qui s'est largement intéressé à l'album-écho et qui donne plein de pistes.
La dictée à l'adulte est difficile car il faut être en petits groupes, dans un endroit isolé. Ensuite il faut poser des questions aux élèves mais des questions pas trop précises car sinon ça induit trop la réponse.


- L'album-écho est un dispositif long et fastidieux car il faut y passer beaucoup de temps. Plusieurs séances sont nécessaires car après le 1er jet, il te faudra y revenir pour améliorer les paroles des enfants.
Ceci-dit c'est très intéressant !


_______________________________________________________________________________________________

QUELLES SONT LES PRINCIPALES QUALITES POUR DEVENIR PROFESSEUR DES ECOLES ?

Bonjour,

Je m'appelle Laura, j'ai 20 ans, je suis étudiante à Montpellier en troisième année...de médecine ! (rien à voir vous vous dites).
Mais voilà je vous lis réguliérement, parce que j'adore votre petite touche d'humour et de créativité, et le métier de "maîtresse" m'a toujours un peu interpelé !
En effet je ne suis pas heureuse dans mes études, je ne prends pas de plaisir, et je me suis rendue compte que j'ai foncée tête baissée dans ces études sans prendre le temps de me connaître.. Et je me suis rendue compte que j'avais un profil beaucoup plus "arts et lettres" que scientifique, et une volonté d'un métier humaniste, où l'on fait la différence dans la vie des gens, c'est ce qui m'a poussée à faire médecine..!!
Ne vous en faites pas je ne vous demande pas d'être ma conseillère d'orientation (j'en ai déjà une c'est bon :p) mais j'aimerais vous demander deux choses, vous qui êtes déjà dans le métier !
1) j'aimerais vous exposer un peu mon profil, ma personnalité, et que vous me disiez si vous pensez que ma personnalité et mes loisirs collent bien avec ce métier ?

Alors j'ai toujours été une bonne élève, sérieuse et consciencieuse. J'aime beaucoup la philosophie, la psychologie, la poésie, l'art (je dessine depuis toujours), la danse (je danse depuis toujours) le piano, les voyages, l'anglais, les enfants (et le monde de l'enfance, je suis fan des classes colorées, artistiques et créatives, et des disney !, j'ai gardé une âme d'enfant) et les bébés !
Je suis créative, sociable, souriante.
Mon acitivité idéale aurait été d'améliorer le monde en utilisant ma créativité!

2) comment vivez vous votre métier, la préparation des cours empiète-t-elle réellement sur votre vie de famille, ou est-ce vrai ce que l'on dit, que le plus gros est à faire la première année et qu'après la programmation se fait plus vite?

Merci beaucoup,

 

Bonsoir Laura,

tout d'abord, un grand merci pour tes lectures . Cela me fait toujours très plaisir de constater que mon blog reçoit de sympathiques visites comme les tiennes. Et d'ailleurs, à la base, c'est pour renseigner les gens intéressés par ce métier, que je l'ai crée.
Concernant ta personnalité, tu m'as l'air très polyvalente, c'est un bon point ! Il faut l'être le plus possible dans ce métier car on enseigne toutes les matières et l'ouverture d'esprit est primordiale pour ouvrir d'autres horizons aux enfants.
Bon par contre, "aimer les enfants et les bébés + regarder les Disney" ce n'est pas indispensable hein ! Ne pas confondre prof et animatrice BAFA ;)
Je dirais que les qualités essentielles pour faire ce métier sont avant tout la patience, la polyvalence et la pédagogie !
Ta personnalité, elle vient ensuite, un peu comme la cerise sur le gâteau .

Pour ce qui est de la masse de travail, elle est énorme. Surtout au début, moi ça fait 6 ans et je commence à peine à lever le pied. Oui cela empiète sur ta vie perso, mais après il faut s'organiser et avoir un mari compréhensif comme le mien ;-))
A noter que quand on débute, on est bien loin de ce qu'on s'imagine du métier. Tu galères au moins 10 ans pour avoir TA classe (tu changes d'école tous les ans), tu es loin de chez toi (moi j'ai eu mon 1er poste à 80km de mon domicile.) Tu es confrontée à toute la misère du monde (école= miroir de la société) et tu n'es pas du tout reconnu.
Heureusement quand on a la foi, on trouve du réconfort ailleurs: le sourire des nos élèves, leurs progrès, et le bonheur de pouvoir faire un métier formidable. Rien n'est parfait mais attention à ne pas trop idéaliser le monde de l'école.
J'ai toujours voulu faire enseignante, donc je n'ai aucun regret.


_______________________________________________________________________________________________

 

 

Publié dans Courrier des lecteurs

Commenter cet article